MENU
FERMER
Spectacle précédent
Spectacle suivant
Musique

QUATUOR HANSON & VICTOIRE BUNEL

Musique
QUATUOR HANSON & VICTOIRE BUNEL

La maîtrise du quatuor et le timbre de Victoire Bunel.

Une voix féminine, quatre interprètes : cinq musiciens emblématiques d’une nouvelle génération éclectique qui imagine des concerts en forme de voyages. Le Quatuor Hanson s’associe à la mezzo-soprano Victoire Bunel pour une plongée dans la mélancolie, pour un programme en forme de « carte du tendre », où les ruptures amoureuses ne sont que l’une des facettes du sentiment mélancolique.
Ode au lyrisme, leur première collaboration avec une chanteuse passionnée par le genre de la mélodie fait dialoguer le chant d’Ariane abandonnée par Thésée (Haydn) avec l’intense univers de Webern et de Dutilleux. Marqué par la poésie française, le compositeur renouvelle les inspirations du quatuor avec Ainsi la nuit en 1971. Autour de ces figures de la mélancolie gravitent les soleils couchants invoqués par l’italien Respighi dans Il tramonto, l’ode à la nature de Samuel Barber (Dover Beach) et les quatre Lieder de Paul Hindemith. Trois déclinaisons du sentiment de l’absence, du manque et de l’adieu. Cet imaginaire lyrique est aussi l’occasion de redécouvrir des figures majeures du siècle passé : de l’Italie moderne de Respighi à l’Allemagne d’entre-deux guerres, en passant par l’Angleterre des grands larges, c’est bel et bien au voyage que Victoire Bunel et « les » Hanson vous invitent…

Formé en 2013, le quatuor Hanson a développé un répertoire très large, de Haydn, par les œuvres duquel il a débuté et qui lui a valu plusieurs prix internationaux (dont le concours Joseph Haydn de Vienne) jusqu’à Mathias Pintscher, dont ils ont créé Figura IV au Festival de l’IRCAM.
Mezzo-soprano, Victoire Bunel est diplômée du Conservatoire de Paris en 2018. Elle a notamment chanté avec le Poème harmonique (Théone dans Phaéton de Lully, Sirène dans Coronis de Duron), mais aussi Amando dans Le Grand macabre de Ligeti avec l’Ensemble intercontemporain, Siegrune dans Die Walküre de Wagner à l’Opéra de Bordeaux ou Didon dans Didon et Enée de Purcell au Stift Festival.

Avec : Anton Hanson et Jules Dussap, violon / Gabrielle Lafait, alto / Simon Dechambre, violoncelle & Victoire Bunel, mezzo-soprano

PROGRAMME :
JOSEPH HAYDN : Arianna a Naxos
ANTON WEBERN : Langsamer Satz
SAMUEL BARBER : Dover Beach
PAUL HINDEMITH : Melancholie op.13
HENRI DUTILLEUX : Ainsi la nuit
OTTORINO RESPIGHI : Il Tramonto

La Belle Saison est soutenue par : Le Ministère de la Culture, Mécénat Musical Société Générale, la Sacem, l’Adami, la Spedidam et Musiques nouvelles en Liberté

La feuille de salle distribuée aux spectateurs sera téléchargeable dès le soir de la représentation.

Jeu. 22 Avr 20h30
réserver
en ligne
1h20
Entracte
CAT I
Tarif plein : 18 € / réduit : 16 € / réduit+ : 14 € / jeune : 8 €
CAT II
Tarif plein : 16 € / réduit : 14 € / réduit+ : 12 € / jeune : 8 €
Tarif PCE
Cat.I&II : 5 €
Tarif solidaire
Cat.I&II : 5 €
Consulter l’ensemble des tarifs.

Autour du spectacle

En amont du concert, le quatuor encadre :

– Un atelier musique et chant en direction du conservatoire à rayonnement départemental Blois-Agglopolys