MENU
FERMER
Spectacle précédent
Spectacle suivant
ThéâtreCréation

L’ÉCOLE DES FEMMES

DE MOLIÈRE / MISE EN SCÈNE : CHRISTIAN ESNAY
CRÉATION

ThéâtreCréation
L’ÉCOLE DES FEMMES
DE MOLIÈRE / MISE EN SCÈNE : CHRISTIAN ESNAY
CRÉATION

# BALANCE TON ARNOLPHE

On s’affaire sur scène. On monte la maison et la chambre nuptiale d’Arnolphe et de la très jeune Agnès. Pour le futur mari, c’est l’aboutissement d’années de préoccupations. Obsédé par l’idée de ne jamais être trompé, il a jeté son dévolu sur la jeune fille lorsqu’elle était tout enfant et l’a fait élever au couvent « selon [sa] politique / C’est-à-dire ordonnant quels soins on emploierait / Pour la rendre idiote autant qu’il se pourrait ». Il la tient depuis quasi prisonnière, en attendant d’être « son mari, son chef, son seigneur et son maître ». Ce projet plein de démesure se retourne contre lui, car la complète innocence d’Agnès s’avère être le terrain le plus favorable qui soit à la découverte émerveillée de l’amour, qui se présente sous les traits du jeune et beau Horace, aperçu par hasard. Et en fait d’école, c’est bien Arnolphe qui devra prendre une leçon. La pièce, créée en décembre 1662, fut un immense succès, mais suscita force attaques contre sa prétendue immoralité. Molière la reprit en juin 1663, augmentée de La Critique de L’École des femmes, conversation de salon où il ridiculise ses détracteurs. Le succès redoubla.

Christian Esnay est comédien et metteur en scène. D’abord membre du groupe T’chan’G de Didier-Georges Gabily, il crée son premier spectacle en 1998 : une version de Songe d’une nuit d’été jouée en appartement. Il a fondé Les Géotrupes (c’est le nom d’un coléoptère) en 2002, compagnie avec laquelle il promeut un théâtre ouvert au plus grand nombre. La troupe a joué depuis 21 pièces, de Howard Barker à Euripide en passant par de toutes récentes et très appréciées Fourberies de Scapin.

————————————————————————————————

La Critique de L’École des femmes

Molière violemment attaqué à la création de L’École des femmes, propose une réponse sous la forme d’une courte pièce drôle et malicieuse qui « décrasse le cerveau », un manifeste pour la liberté d’expression !
Le jeudi 8 et le vendredi 9 novembre, au moment de la pause de midi, nous vous proposons de découvrir cette pièce. Elle sera jouée dans le décor de L’École des femmes avec les mêmes acteurs.
Entrée libre. 12h30 / 40mn

Dramaturgie : Jean Delabroy / Scénographie : François Mercier / Lumières : Bruno Goubert / Costumes : Rose Mary d’Orros / Son : Frédéric Martin

Avec : Belaïd Boudellal, Rose Mary d’Orros, Christian Esnay, Gérard Dumesnil, Jacques Merle, Marion Noone

Production : les Géotrupes
Accueil en résidence de création : Cube à Hérisson
Soutien : Ministère de la culture et de la communication Drac Île de France
Les Géotrupes sont conventionnés par la Drac Île de France

La feuille de salle distribuée aux spectateurs sera téléchargeable dès le soir de la représentation.

Mer. 7 Nov 19h30
Jeu. 8 Nov 19h30
Ven. 9 Nov 20h30
réserver
en ligne
1h40
CAT I
Abonné plein : 18 € / réduit : 16 € / jeune : 8 €
Hors-abonnement plein : 20 € / réduit : 18 € / jeune : 10 €
CAT II
Abonné plein : 16 € / réduit : 14 € / jeune : 8 €
Hors-abonnement plein : 18 € / réduit : 16 € / jeune : 10 €
Tarif PCE
Tarif solidaire
Consulter l’ensemble des tarifs.

Vous aimerez aussi...

MÉLANCOLIE(S)
LE JEU DE L’AMOUR ET DU HASARD
ILIADE & ODYSSÉE