MENU
FERMER

Qui sommes-nous ?

LA SAISON 2018.19 À BLOIS

Que dire de cette nouvelle saison ?

Classique ? Oui ! Mais une saison qui revisite ses classiques !
De la musique à l’opéra… Du roman au théâtre, nous redécouvrirons Stendhal, Molière, Marivaux, Homère, Mozart et surtout la magnifique Traviata adaptée de Dumas et de Verdi, exceptionnellement présentée à Blois cette saison ! Une pure merveille !

Engagée ? Toujours ! D’une saison à l’autre, la programmation demeure une chambre de résonance des fracas du monde et accueille les artistes qui nous en parlent. Ils provoquent parfois comme les Chiens de Navarre au sujet des migrants, ils nous interpellent à propos des banlieues dans À vif de Kery James. Mais c’est par un chuchotement à l’oreille que nous suspecterons la fêlure du personnage de Rendez-vous gare de l’Est.

Documentaire ? Et documentée ! Plusieurs spectacles relient l’histoire intime à la grande Histoire, Anaïs Allais écrit sur son grand-père footballeur algérien et sympathisant FLN, Les Maladroits interrogent la génération qui a rêvé de changer le monde en Mai 68, Wen Hui la chorégraphe chinoise, enquête sur le ballet du bataillon rouge féminin pendant la Révolution culturelle.

Virtuose ? Évidemment ! De Julie Deliquet et sa magnifique troupe « tchékhovienne » à la chorégraphe Euh-Me Ahn, du conteur québécois déjanté Fred Pellerin à la voix envoûtante de Natacha Atlas, des musiciens d’exception du quatuor Debussy, du trio Stimmung à l’ensemble flamand B’Rock orchestra pour la première fois à Blois, leurs spectacles nous feront vibrer.

Jeune ? Plus que jamais ! À l’automne puis au printemps, deux nouveaux événements à destination de la jeunesse et des familles trouvent une place importante dans la saison de la scène nationale : une Halle aux jeunes « augmentée » en avril et surtout un festival CIRC&PLUS qui se déroulera pendant les vacances de la Toussaint à Blois et dans son agglomération grâce aux soutiens conjugués du Ministère de la Culture et d’Agglopolys.

Laissez-vous séduire et profitez-en !
Bonne saison à tous !

Catherine Bizouarn


SCÈNES NATIONALES : UN LABEL, DES MISSIONS, UN RÉSEAU

Logo_ASNCe réseau dédié à la création contemporaine représente 72 scènes nationales, réparties sur l’ensemble des régions métropolitaines, ainsi qu’en outre-mer. Elles sont implantées principalement dans des villes ou des agglomérations de taille moyenne, au cœur d’agglomérations de 50 000 à 200 000 habitants. Elles sont financées par le Ministère de la culture et par les collectivités territoriales : villes, communautés de communes, départements, régions.

Reflet de la diversité du paysage français, elles partagent les mêmes missions :
• soutenir la création artistique ;
• proposer une programmation permanente pluridisciplinaire et exigeante ;
• développer une offre culturelle auprès de l’ensemble de la population.

À ce titre, elles jouent un rôle essentiel dans l’aménagement et l’irrigation culturelle du territoire. Près de la moitié d’entre elles sont implantées dans des villes de moins de 50 000 habitants. Elles accompagnent des artistes dans leurs recherches et leurs créations et contribuent au renouvellement des esthétiques, des langages et des talents sur la scène française, européenne et internationale.

Elles sont l’un des premiers pôles pour la mise en œuvre d’activités d’éducation artistique, d’actions spécifiques de sensibilisation et de médiation pour l’accès de tous aux œuvres et à la culture et plus particulièrement les jeunes, avec toute l’année des ateliers, des rencontres, des expositions, des spectacles décentralisés,
des interventions d’artistes et de médiateurs dans les prisons, les hôpitaux ou les écoles, collèges, lycées, universités. Elles favorisent un travail avec les réseaux associatifs, socio- culturels, socio-éducatifs et développent ainsi un maillage et de nombreux partenariats inscrits dans le temps sur le territoire.

LA SCÈNE NATIONALE DE BLOIS EN CHIFFRES

DONNÉES 2016/2017

LA PROGRAMMATION

84 représentations / 42 spectacles 20 400 spectateurs

LES PUBLICS

86% de taux de fréquentation / 28% des spectateurs ont moins de 27 ans / 50% des spectateurs résident en dehors de la ville.

LA DÉMOCRATISATION CULTURELLE

Plus de 200 actions de médiation, rendez-vous et animations autour de la programmation pour près de 6 000 participants.

L’ÉCONOMIE LOCALE

13 salariés permanents et un apprenti
4 000 heures de travail pour les techniciens intermittents du spectacle.
14 hôtes d’accueil vacataires / L’hébergement d’artistes pour plus de 800 nuitées et 2 000 repas.

L’ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE

Une scène nationale à Blois c’est l’opportunité pour les habitants d’avoir accès au meilleur de la création d’aujourd’hui. De plus ce label participe au rayonnement national et international de la Ville.


 

L’EFFET SCÈNES

Premier réseau de la décentralisation culturelle, les 72 scènes nationales produisent, coproduisent, programment chaque saison l’essentiel de la création dans le domaine du spectacle vivant sur les quelques 200 plateaux dont elle dispose.

Du 16 février au 16 mars 2019, l’Effet scènes, le festival des scènes nationales, révèle un dynamisme évident, avec de nombreux spectacles programmés partout en France.
À la HaG vous pourrez découvrir du théâtre, de la danse, de la musique avec Rendez-vous gare de l’Est de Guillaume Vincent, À vif de Kery James, Je suis la bête de Julie Delille, Red de Wen Hui ou encore Mélancolie(s) de Julie Deliquet.

C’est aussi l’occasion de soutenir de jeunes artistes/compagnies et de les accompagner dans leur processus de création. Au cours de cette période, trois artistes seront en résidence à Blois en vue de leur prochaine pièce accueillie à la scène nationale ultérieurement :

Basile Narcy pour son seul en scène Éclipse (une forme à la croisée des arts, entre peinture et cirque avec une touche de magie nouvelle).

Nathalie Béasse pour sa création 2019.

Agnès Pelletier pour créer une version en salle de ses pièces courtes Les Vitrines et qui sera accueillie dans le cadre de la Halle aux jeunes du 23 au 30 avril 2019.