MENU
FERMER

DES ARTISTES DANS LA VILLE

Avec les artistes

Sophie Guibard et Émilien Diard-Detœuf

Le Théâtre derrière le monde
Artistes associés à la scène nationale

Point d’orgue de cette association en septembre 2018 où Le Théâtre derrière le monde créera à Blois La Chartreuse de Parme ou se foutre carrément de tout d’après Stendhal à l’issue d’une résidence de création dans l’Hémicycle.
Nous partagerons durant deux semaines l’aventure artistique d’une création avec les quinze artistes, techniciens, décorateurs, costumières et personnels de production du Théâtre derrière le monde.

© DR
© DR

 

Des répétitions publiques seront ouvertes avant trois représentations les 27, 28, 29 septembre 2018.

 

Membres fondateurs du Nouveau Théâtre Populaire créé en 2009 à Fontaine-Guérin (49) et forts d’une collaboration de plus de dix ans sur divers spectacles par ailleurs, Sophie Guibard et Émilien Diard-Detœuf ont créé avec la troupe du NTP, en 2014, La Vie treshorrificque du grand Gargantua, d’après Rabelais.
En septembre 2015, ils décident de monter une structure, qu’ils dirigeront à deux, baptisée Le Théâtre derrière le monde. Ils s’implantent dans l’agglomération blésoise avec le soutien de la scène nationale et de la DRAC Centre-Val de Loire.
Ils revendiquent un théâtre populaire et joyeux, unissant par des propositions théâtrales ouvertes et nomades les scènes conventionnelles et les lieux atypiques en partenariat avec les collectivités locales.
Après La Vie treshorrificque…, les créations s’enchaînent à bon rythme sur le territoire de la région : L’Éloge de la folie d’Érasme en 2016, La Chartreuse de Parme ou se foutre carrément de tout, d’après Stendhal.
Sophie Guibard et Émilien Diard-Detœuf sont artistes associés à la Halle aux grains – scène nationale de Blois qui les accueille régulièrement en résidence. Par ailleurs, la compagnie est très impliquée dans les actions de médiation artistique : classe théâtre en école élémentaire, atelier artistique dans les collèges, option théâtre du lycée Dessaignes, ou encore stage de week-end à l’attention des amateurs.


BASILE NARCY

Artiste associé à la scène nationale

Basile Narcy © DR
Basile Narcy © DR

Vous avez pu découvrir Basile Narcy à Blois
en 2016 dans Klaxon du Cirque Akoreacro.
À la roue Cyr ou dans l’emblématique scène de jonglage avec balai, balles et micro, vous vous souvenez sans doute de la poésie et de l‘humour de ses numéros.
Aujourd’hui en création du nouveau spectacle de la compagnie Akoreacro, Basile Narcy a souhaité engager parallèlement un projet artistique personnel au long cours. Un projet sur trois ans pendant lesquels nous mènerons ensemble la production de son spectacle en salle, Éclipse, prévu en 2020 : accueil en résidence, accompagnement technique, production, recherche de partenaires…

Ce sera également l’occasion de mener un projet original dans sa durée avec un groupe de spectateurs associés : suivre la construction d’un spectacle de ses premières répétitions
à sa création !

Après une formation dans des écoles nationales prestigieuses (Académie Fratellini, École nationale de Châtellerault, Circus Cirkor à Stockholm, École nationale de cirque de Moscou) Basile Narcy crée des numéros pour le Cirque Monti (Suisse) qu’il présente en Europe et en Russie. En 2006, il cofonde la Cie Akoreacro qui présente son premier spectacle So Circus. Pfffffff est créé en 2009 et connaît plus de quatre années de tournée. Un succès confirmé avec Klaxon, créé en 2013. Ces deux spectacles seront joués en France et dans toute l’Europe (Belgique, Autriche, Allemagne, Espagne, Suisse, République Tchèque, Hongrie, Portugal, Royaume-Uni) ainsi qu’au Québec et en Argentine.
Le prochain spectacle d’Akoreacro, actuellement en répétition, sera créé cet été 2018 au Zomer Festival à Anvers.


AGNÈS PELLETIER

Compagnie Volubilis
Artiste associée à la Halle aux jeunes 2019

En avril 2019, La Halle aux jeunes « nouvelle formule » sera le terrain de jeu artistique d’Agnès Pelletier et de la Compagnie Volubilis. Un Grand dancing (le 27 avril), chorégraphie collective pour 200 personnes jeunes et moins jeunes. Le même jour, Agnès Pelletier et son équipe vous inviteront également à devenir les premiers de cordée du Baluche de Mr Larsene et ses complices.
Du 23 au 25 avril, le projet Les Vitrines prévu pour l’espace public et travaillé ici exceptionnellement pour une version « en salle », sera proposé en feuilleton à l’issue des présentations des élèves et des étudiants. Enfin, un stage en week-end et un projet « Aux arts lycéens et apprentis » au Lycée Dessaignes viendront compléter cette collaboration.

Depuis 2006, la Compagnie Volubilis laisse volontiers glisser son expression vers l’espace public. En partant explorer ce territoire, elle a choisi de se débarrasser des justaucorps des danseurs et de coller la petite étiquette revêche des arts de la rue sur le revers de leurs vrais costumes de vie. Baguenaudées entre la danse contemporaine et le théâtre, les aventures artistiques de la compagnie Volubilis sont devenues autant d’espèces d’histoires protéiformes. De jaillissements étonnants en tentatives abouties et de performances sincères en écritures joyeuses, Agnès Pelletier invente des spectacles qui se décalent malicieusement de la vie.
Entre les boîtes de conserve de My system for ladies and gentlemen aussi, le tailleur austère de Bénédicte Pilchard ou les approches urbanistiques décalées de Ravalement de façade, Volubilis tente de développer un langage artistique singulier vers une danse dans tous ses états… Sa volonté d’associer la présence des comédiens à celle des danseurs est devenue un incontournable, elle devient même un réel support de création.
La scène nationale de Blois a accueilli Le P.A.R.D.I* Plan d‘Accompagnement à la Reconversion des Danseurs et des Interprètes en 2014 et Les 7 minutes, spectacle déambulatoire lors de L’Été sans fin 2015.

Agnès Pelletier se forme à la technique de Martha Graham à la London Contemporary Dance School. De retour en France, elle est interprète pour différentes compagnies de danse contemporaine (Odile Azagury, Jean- François Duroure, Martine Huguet, Gériatrix…), puis elle crée le collectif de danseurs Volubilis à Niort, qui devient compagnie en 2005.
Cette dernière est à la croisée de la danse contemporaine, du théâtre et de la performance.


MARIE PIEMONTESE ET FLORENT TROCHEL

Marie Piemontese & Florent Trochel © DR
Marie Piemontese & Florent Trochel © DR

La saison passée, la scène nationale a débuté avec les artistes une création partagée rassemblant des demandeurs d’asile et des amateurs de théâtre. Une présentation de leur travail a eu lieu lors de la soirée Welcome ! du 2 juin dernier. Au-delà de l’organisation
de la venue des réfugiés aux représentations, la scène nationale souhaite poursuivre ce partenariat avec les metteurs en scène et cinéastes pour un nouveau projet en 2018.19.


Initié en avril dernier avec nos partenaires des Lobis et de la Bibliothèque Abbé Grégoire, de nouvelles vagues de Midis curieux sont en préparation. Lectures, cinéma, rencontres avec des auteurs et des cinéastes mais aussi dancing collectif avec Agnès Pelletier, karaoké coréen, sieste musicale, projet Capuche avec Victoria Belen Martinez…
Les Midis Curieux c’est à 12h30 !
Programmes détaillés chaque trimestre.


SÉBASTIEN BOISSEAU

LES SALONS DE MUSIQUE

© Annabelle Tiaffay
© Annabelle Tiaffay

Ces derniers mois, Sébastien Boisseau, contrebassiste, est allé à la rencontre des publics les plus divers avec des musiciens et chanteurs pour des duos improvisés lors de
17 étapes. Chez l’habitant, dans les maisons de quartier, dans une ferme, une galerie d’art ou une médiathèque, ses salons de musique sont toujours l’occasion de riches échanges avec les spectateurs. Pour cette saison, de nouveaux rendez-vous sont déjà prévus avec le Centre hospitalier de Blois et la Maison d’arrêt…


Partager cette page
Partagez sur Facebook Partagez sur Twitter Partagez par mail